Prešov fait rapport ! Source : journal "Slovenský hlas" du 18 novembre 1938, p. 4. L'évacuation de Košice a rompu les liaisons avec l'Est slovaque. Le nouveau chef de district Dr. Aladár Ondrejkovič a repris le bureau. Aujourd'hui, nous sommes à nouveau en contact écrit avec les acteurs de l'Est slovaque. La première est la métropole de l'est de la Slovaquie - Prešov, qui est devenue la plus grande ville de Slovaquie après Bratislava après la décision de Vienne. Avec l'évacuation de Košice et du sud de la Slovaquie, Prešov est devenu le centre de la Slovaquie orientale, avec 10 000 habitants ajoutés en quelques jours. Le bureau régional de Bratislava a transféré la direction de la police de Košice à Prešov, son nouveau chef est dr. Koloman Bielický (ancien chef de district à Nové Zámky) et son adjoint dr. Ladislav Stevonka. La création de la direction de la police a été bien accueillie par la population, car une action très dangereuse d'individus suspects, dont les activités sont ainsi détestées, s'est propagée dans tout Šariš. La direction financière du district et la Cour suprême seront également établies à Prešov.

Teodor Willmon, un agent, a travaillé pour presque tous les régimes qui étaient sur notre territoire. Déjà dans les années 1930, il était au service du groupe offensif du groupe de renseignement militaire du service de renseignement militaire (avec le capitaine B. Pokorný) contre la Hongrie, où il a été arrêté. Quand à En 1938, il y a eu un échange d'espions entre la Tchécoslovaquie et la Hongrie, T. Willmon était parmi les rapatriés.

Capitaine Bedřich Pokorný était un officier du renseignement au PAÚ (Advance Agency Center) à Michalovce. En 1938, il fut nommé chef du PAÚ "Rudolf" à Košice avec un accent sur la Hongrie, et de décembre 1938 à mars 1939, il travailla au PAÚ Prešov sous le contrôle indirect du chef de district Dr. Aladár Ondrejkovič.

               

Oberleutnant der Kavallerie Aladár de Ondrejkovits in Zivil nach der Rückkehr aus dem Felddienst in die Rapid Division Ende 1943 mit seiner Verlobten Fräulein Elizabeth Ličko bei der Hochzeit seiner Schwester Magdalena. Ihr Mann Ing. Karl Suchanek, Vertreter und Teilnehmer des Armee-Rennteam OAP im Bob, gewann unter anderem den Titel des Meisters der Republik im Zweisitzer-Bob. Oberleutnant der Kavallerie Aladár de Ondrejkovits war auch Sportmeister des Armee-Rennteam, allerdings im Militari-Pferderennen. Ehrengäste der Hochzeit waren auch hochrangige Offiziere des Verteidigungsministeriums in Bratislava.

Jusqu'en septembre 1944, le tribunal de district de Trenčín, ni son juge Dr Martini-Brtková ne pouvait pas agir contre la famille Stiglitz. Ils savaient que l'oncle et le père birman conduite pièce jointe en service actif, séq. Premére lieutenant voitures pièce jointe Aladar II. Ondrejkovič dans la période 1939-1945 est le président de la Cour suprême de la SR JUDr Martin Mičura (depuis septembre 1944, en raison de son état de santé, il exerce ses fonctions de manière limitée). Plusieurs fois, il a suspendu la validité des réglementations gouvernementales anti-juives, par ex. en 1943, lorsque le Premier ministre Dr Vojtech Tuka tenta de les étendre aux personnes morales juives. Lui et un parent des deux côtés du mariage des parents, le Premére lieutenant. Aladar II Ondrejkovič par Son Éminence ľ archevêque ThDr. Karol Kmeťko (juge Dr Ružena Brtková et Ludevít Brtko ont été informés de ces relations familiales grâce à leurs études conjointes avec Aladár II Ondrejkovič au gymnase de Trenčín, à l'époque JUDr Martin Mičura était ministre de ľ administration de la Slovaquie. Leur ď autres ľ ont également connu des écoliers, par exemple le futur ministre 1944-1945 Aladár Kočiš, Ladislav Gáťa, le futur ministre 1950-1953 Stefan Rais, le futur directeur de ľ usine de levure de Trenčín Jozef Tiso, Renáta Tausová, Eva Baxová, Max Drucker, Anton Bútora, etc.) ont été les initiateurs de ľ avis officiel de ľ Église du 22 avril 1942 en matière de judaïsme et de la lettre pastorale des évêques catholiques slovaques du 8 mars 1943. Les prêtres catholiques la lisent obligatoirement dans toutes les églises de Slovaquie pendant la messe. Son Eminence ThDr Karol Kmeťko, originaire du village de Dolné Držkovce, a été nommé archevêque ad personam le 11 mai 1944 par le pape Pie XII. Sa position contre la législation raciale et les inhumanités commises dans le cadre de la solution de la "question juive" en Slovaquie ont pesé lourdement dans la nomination.                                                                                               

Mise à jour: 11.02.2024